À retenir:
L’atteinte pulmonaire se manifeste par des opacités en verre dépoli de siège périphérique, sous-pleurales, non systématisées avec un caractère bilatéral multifocal asymétrique et une étendue variable,
en règle pas de nodules, d’adénopathies ou d’épanchement pleural.
Des sujets asymptomatiques au plan respiratoire peuvent présenter des anomalies tomodensitométriques analogues à celles des patients ayant la forme commune, non grave, de l’atteinte respiratoire.

L’aspect tomodensitométrique précoce est celui d’opacités en verre dépoli de siège périphérique, sous-pleurales, non systématisées avec un caractère bilatéral multifocal asymétrique et une étendue variable, limitée à de petites plages infracentimétriques ou plus étendues.

Il n’y a en règle pas de nodules, d’adénopathies ou d’épanchement pleural. L’évolution peut se faire vers des aspects de pneumonie organisée, et les formes graves cliniquement se caractérisent par des condensations alvéolaires étendues.

Par ailleurs, il est démontré (dans la littérature et chez 3R) que des sujets asymptomatiques au plan respiratoire peuvent présenter des anomalies tomodensitométriques analogues à celles des patients ayant la forme commune, non grave, de l’atteinte respiratoire.

La radiographie est souvent normale ou peut montrer des altérations subtiles en début des symptômes. Voici 3 exemples de sévérité variable. Le cas (1) et (2) sont en confinement à domicile tandis que le cas (3) a nécessité une hospitalisation.

Auteur: Dr Benoît Rizk
Contributeurs: Dr Amine Korchi, Dr Georgios Sgourdos, Dr Hugues Brat