L’infiltration de corticostéroïdes (CSS) induit une baisse de l’immunité.

Les anti-inflammatoires augmentent le risque de surinfection.

La population candidate aux infiltrations est souvent âgée avec un taux de mortalité élevé en cas d’infection au COVID-19.

Lomboradiculalgies et étroitesses canalaires symptomatiques

Les infiltrations de CSS sont déconseillées par précaution:

  • Le repos et les antidouleurs de classe 1 devront être privilégiés durant cette période
  • Le déficit sensitif et moteur aigu relève de la chirurgie d’urgence
  • Une infiltration à base d’anesthésique local à longue durée d’action sans CSS peut être réalisée en cas de radiculalgie hyperalgique afin de casser le cycle de la douleur.

 Patients asthmatiques :

  • Il est recommandé de ne pas interrompre un traitement de CSS chez un patient asthmatique COV(-).
  • Chez un patient COV(+) avec diagnostic de pneumonie à l’imagerie : éviter les CSS.
  • Chez un patient COV(+) sans diagnostic de pneumonie à l’imagerie : considérer sevrage CSS rapide (<3j).

 Patients BPCO avec exacerbation aiguë :

  • Chez un patient COV (-)
    • avec diagnostic de pneumonie à l’imagerie : éviter les CSS
    • sans diagnostic de pneumonie à l’imagerie, ne pas interrompre un traitement de CSS
  • Chez un patient COV (+)
    • avec diagnostic de pneumonie à l’imagerie : éviter les CSS
    • sans diagnostic de pneumonie à l’imagerie : considérer sevrage CSS rapide (<3j)

Patients avec rhumatisme inflammatoire chronique :

  • Chez un patient COV (-)
    • Poursuivre le traitement (traitements de fond biologiques ou non, corticoïdes);
    • dans la mesure du possible, remplacer les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) par du paracétamol et ne prendre des AINS que si le contrôle des symptômes de la maladie rhumatologique le nécessite.
  • Chez un patient suspect de COV (+)
    • Arrêter le traitement pour le rhumatisme inflammatoire chronique, sauf les corticoïdes;
    • les AINS sont proscrits, privilégiez le paracétamol contre la fièvre.

 

Sources :

https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/coronavirus/documents/corticosteroides_et_covid-19_suspects_ou_confirmes.pdf

H.Brat. Imagerie interventionnelle rachidienne clinique, in : Imagerie de la colonne vertébrale et de la moelle épinière, 2017, Elsevier Masson

https://francais.medscape.com/voirarticle/3605747 COVID-19 et pathologies rhumatologiques : que dire aux patients ?

Friedly JL, Comstock BA, Turner JA et al. A randomized trial of epidural glucocorticoid injections for spinal stenosis. N Engl J Med. 2014 Jul 3;371(1):11-21.

Ng L, Chaudhary N, Sell P. The efficacy of corticosteroids in periradicular infiltration for chronic radicular pain: a randomized, double-blind, controlled trial. Spine (Phila Pa 1976). 2005 Apr 15;30(8):857-62.

Manchikanti L, Benyamin RM, Falco FJ, Kaye AD, Hirsch JA. Do epidural injections provide short- and long-term relief for lumbar disc herniation? A systematic review. Clin Orthop Relat Res. 2014.

Manchikanti L, Kaye AD, Manchikanti K, Boswell M, Pampati V, Hirsch J. Efficacy of epidural injections in the treatment of lumbar central spinal stenosis: a systematic review. Anesth Pain Med. 2015 Feb 1;5(1):e23139.

Liu K, Liu P, Liu R, Wu X, Cai M. Steroid for epidural injection in spinal stenosis: a systematic review and meta-analysis. Drug Des Devel Ther. 2015 Jan 30;9:707-16.

Tafazal S, Ng L, Chaudhary N, Sell P. Corticosteroids in peri-radicular infiltration for radicular pain: a randomised double blind controlled trial. One year results and subgroup analysis. Eur Spine J. 2009 Aug;18(8):1220-5.

Manchikanti L, Cash KA, McManus CD, Damron KS, Pampati V, Falco FJ. A randomized, double-blind controlled trial of lumbar interlaminar epidural injections in central spinal stenosis: 2-year follow-up. Pain Physician. 2015 Jan-Feb;18(1):79-92.